Métiers verts. Les embauches boostées par la législation climatique

Très prisés par les entreprises notamment en raison du durcissement de la législation climatique, les différents métiers liés au climat (manager décarbonation, chef de projet biodiversité, chargé de reporting extra-financier, etc.) ont le vent en poupe. Si les recrutements sont nombreux, ce que confirme Harco J. Leertouwer, dirigeant d'Acre, l’une des plus importantes agences européennes de recrutement de "responsables développement durable", les profils et les attendus évoluent.

Ces professionnels ne sont plus directement issus de l'entreprise elle-même mais recrutés à l'extérieur. Ils ont suivi des formations spécialisées. Ils ne sont plus rattachés à des fonctions de communication ou de relation publique mais sont directement liés à l'opérationnel et à la stratégie. Cependant, les profils techniquement compétents se font rares, observe le recruteur.

Les besoins sont conséquents. Selon Caroline Renoux, du cabinet français Birdeo, "les cabinets de conseil veulent [à court terme] multiplier leurs équipes développement durable par deux". L’an dernier, la société de conseil PwC a déclaré vouloir embaucher 100 000 personnes d’ici cinq ans dans le domaine du changement climatique et de l’intelligence artificielle.

Source

Le Télégramme, 23/05/22