Métiers du soin. Hausse des quotas dans les formations d'infirmier et d'aide-soignant

Le ministère de la Santé et le Conseil régional de Bretagne, financeur des formations sanitaires et sociales, augmentent les quotas de formation d'infirmier et d'aide-soignant. A la rentrée prochaine, les 14 Ifsi bretons formeront 250 infirmiers supplémentaires et les 24 Ifas, 600 aides-soignants en plus.

Dans les établissements bretons de santé et médico-sociaux, la pénurie d'infirmiers et d'aides-soignants est exacerbée par la crise sanitaire. Pourtant, l'attractivité demeure, confirment les responsables d'Instituts de formation des professionnels de santé (IFPS). A Vannes, ils étaient 3 000 candidats à tenter leur chance pour décrocher, à la rentrée prochaine, l'une des 250 places des 3 promotions d'infirmier. Valérie Lorre, coordinatrice des IFPS au Groupement Hospitalier Bretagne Atlantique (GHBA) observe même, depuis 2 ans, un fort attrait des étudiants pour cette formation qui concentre "le plus de vœux".

La pénurie s'explique aussi par le vieillissement de la population qui engendre plus de besoins. Et les départs à la retraite, tout comme les reconversions motivées par "le manque de reconnaissance" et les conditions de travail, avancent les syndicats, génèrent également des tensions.

Source

Le Télégramme, éd. Morbihan, 31/03/21