Métiers de bouche. Le boom des micro brasseries

En 5 ans, le nombre de micro brasseries a doublé en France pour atteindre 900 unités, sur un total de 1 000 brasseries, toute catégorie confondue. Si leur production reste encore marginale (moins de 5 % du total), elle a dynamisé un marché qui était en recul depuis 30 ans en ciblant la dimension artisanale et locale, avec des matières premières produites sur place et consommées dans la région. 

"N'importe qui peut s'installer comme brasseur. Il n'y a pas d'exigences particulières", indique Pascal Chèvremont, délégué général de Brasseurs de France. La micro brasserie n'a pas non plus de définition légale hormis celle du code des impôts qui considère comme brasserie artisanale celle qui produit moins de 200 000 hectolitres.

Ces nouveaux brasseurs sont jeunes et, pour partie, sont en reconversion professionnelle. Une grande majorité se forme auprès de micro brasseurs. Ils fréquentent également les centres professionnels dédiés et font souvent un parcours en Belgique, au Royaume-Uni ou en Allemagne. Les femmes sont à l’origine de la création d'une micro brasserie sur 10.

Source

Les Echos, 02/02/17