Médecine. Peu d'inscrits aux formations décentralisées de Pontivy et Lorient

L'an dernier, l'Université Rennes 1 a ouvert, à Pontivy et Lorient, des salles connectées à l'IFPS lorientais et à l'IFSI pontivyen pour suivre, à distance, le Parcours d'accès spécifique santé (Pass) dispensé à Rennes. Pour cette rentrée, aucun étudiant ne s'est positionné sur les 30 places disponibles à Pontivy et seuls 3 étudiants suivront la formation à Lorient. Pourquoi un tel démarrage difficile alors que la démarche vise à lutter contre la désertification médicale et les freins à la mobilité des étudiants ?

Pour Véronique Lescop, directrice de l'IFPS et Eric Bellissant, doyen de la faculté de médecine de Rennes 1, ces formations ont été proposées trop tard sur Parcoursup alors que "beaucoup avaient déjà validé leurs vœux pour Rennes 1". Et il existe peut-être, selon Eric Bellissant, une forme "d'auto-censure" des jeunes à se positionner sur des études de médecine. C'est pourquoi il promouvra, au cours de l'année, cette formation décentralisée sur le Centre-Bretagne. Tous deux espèrent que les deux formations trouveront leur public l'an prochain.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, éd. Pontivy, 02-04/09/20