Mareyage. Top Atlantique reprend ses activités

Avec la fermeture des restaurants, cantines scolaires et d'entreprises, l'entreprise Top Atlantique, mareyeur à Lorient, a perdu la moitié de son chiffre d'affaires "du jour au lendemain". Un chiffre d'affaires qui approche des 50 millions d'euros en temps normal.

Après 2 semaines d'inactivité complète, l'entreprise s'est remise à travailler début avril en adoptant les gestes barrières et les normes drastiques d'hygiène de l'agroalimentaire déjà en place avant la pandémie (masque, blouse, gants, charlotte). Une nouvelle organisation s'est instaurée : prise de postes en horaires décalés, prise de température à l'entrée de l'entreprise, trois personnes maximum dans les vestiaires, cinq maximum en pause, des croix au sol pour marquer la distanciation. Seul un poste de travail sur deux est occupé afin d'assurer 2 mètres entre chaque salarié en zone de filetage... et l'usine est désinfectée tout au long de la journée (poignées de portes, machines à café...) afin de protéger les quelque 70 salariés que compte le site de Lorient.

Ce travail de réflexion a permis l'élaboration d'une fiche "Kit de lutte contre le Covid-19" qui devrait être validée par la direction générale du travail et rejoindre la soixantaine de fiches téléchargeables sur le site du ministère du Travail.

Top Atlantique est la "filiale produits de la mer du groupe finistérien Le Saint, qui intervient aussi dans les fruits et légumes, la volaille, la viande, l’épicerie (2 300 salariés)".

Source

Ouest-France, éd. Lorient, 12-13/05/20