Marché du travail. La Bretagne, région au plus faible taux de chômage

Avec 6,5 %, un niveau inédit depuis 2008, la Bretagne est désormais la région au plus faible taux de chômage. Pour Frédéric Sévignon, directeur régional de Pôle Emploi, ce très bon résultat s'explique notamment par le poids de l'agriculture, de l'agroalimentaire et des transports, qui ont pu conserver leur dynamisme pendant et après la crise sanitaire.

Mais il faut aussi tenir compte de l'attractivité de notre région. La Bretagne figure en bonne place dans les souhaits de mobilité de nombreux actifs. Les Bretons qui ont dû la quitter pour les études ou le travail y reviennent dès qu'ils peuvent "quitte à occuper des emplois qui ne soient pas tout à fait au niveau de leurs compétences, pour lesquels ils peuvent être surdiplômés". La proximité avec Paris, la qualité de vie, la main-d’œuvre concourent également à attirer de nouvelles entreprises sur le territoire et à les conserver, analyse le directeur de Pôle emploi.

Parmi les diverses opérations menées par Pôle emploi, les job-dating en entreprise sont celles qui fonctionnent les mieux selon lui.

Objectifs 2022 : "renforcer les opérations sur les métiers en tension" et auprès des jeunes, des seniors et des personnes en situation de handicap. Et Pôle emploi Bretagne consacrera, cette année, 21 millions d'euros à la formation.

Source

Le Télégramme, 04/02/22