Marché du travail. Allongement des délais de recrutement

Selon l'étude de Pôle emploi consacrée aux 3,2 millions d'offres (CDI ou CDD de plus d'un mois) déposées l'an dernier, 90 %, soit 2,9 millions, ont été pourvues. Les recrutements annulés, faute de budget ou parce que le besoin a disparu, sont en légère hausse (112 000 en 2018 contre 97 000 en 2017, soit 3,5 % du total). Progresse aussi le nombre de recrutements qui n'ont pas abouti faute de candidats jugés acceptables (157 000 en 2018, soit 4,9 % du total, +0,2 % en 1 an).

En extrapolant à l'ensemble des offres d'emploi passées ou non par ses services, Pôle emploi estime qu'entre 210 000 et 350 000 projets de recrutements de plus d'un mois ont échoué faute de candidats (contre une fourchette de 200 000 à 330 00 en 2017). Ces chiffres sont à relativiser au vu des 8,4 millions d'embauches de plus d'un mois conclues en 2018, preuve que les difficultés de recrutement n'empêchent pas l'immense majorité des projets de déboucher sur la signature d'un contrat de travail. Mais les recrutements demandent désormais plus de temps.

La moitié des recruteurs a mis plus de 46 jours pour parvenir à leurs fins, soit 8 jours de plus qu'en 2017. Lire la suite.

Source

Les Echos, 10/01/20