Marché du travail. 104 086 projets de recrutements en Bretagne selon l'enquête BMO

Selon l'enquête annuelle Besoin de main-d'oeuvre (BMO) menée par le Crédoc et Pôle emploi, en 2017, les entreprises bretonnes comptent recruter 104 086 personnes. 52,8 % des postes sont des emplois non-saisonniers. Ces intentions d'embauche, en hausse de 6,7 % par rapport à celles de l'an passé, sont notamment le fait des TPE (+22 %).

La vente, le tourisme et le secteur des services représentent 40 % des intentions d'embauche, soit au total 41 473 postes, loin devant l'agriculture et l'agroalimentaire (18 %) et le médico-social (11 %). Cette prépondérance des services centralise les recrutements sur le littoral et les grandes métropoles.

Boostés par leur besoin d'emplois dans le tourisme et l'hôtellerie-restauration, les bassins d'emploi d'Auray (37,3 %) et de Saint-Malo (31,7 %) ont, proportionnellement, l'intention de recruter plus que celui de Rennes (24,8 %). Avec 32,7 % d'intention de recrutement, Lamballe concentre ses besoins sur les métiers de l'agroalimentaire. Au final, ce sont les bassins d'emploi de Brest, Vannes, Lorient et Rennes qui canalisent le plus de projets de recrutements (plus de 20 000 à Rennes).

Aides ménagères, chauffeurs routiers, cuisiniers, animateurs sportifs, attachés commerciaux, mais aussi serveurs, agents d'entretien, personnel de cuisine où employés d'hôtellerie sont quelques-uns des métiers bretons en tension. Cette année, 41,3 % des projets de recrutements présentent des difficultés d'adéquation entre l'offre et la demande, contre 35,2 % l'an passé.

Source

Le Télégramme, Ouest-France, 19-20-21/04/17