La transition écologique transformera-t-elle les emplois et les compétences industriels ?

Selon une étude de l'Opco 2I, les impacts de la transition écologique sur les métiers industriels devraient être modérés. Un très petit nombre de métiers deviendra obsolète, d'autres verront leurs compétences évoluer et peu de nouveaux métiers devraient voir le jour.

Les métiers des achats-ingénierie et ceux de la recherche-développement sont les deux grandes familles qui devraient être les plus concernées par ces transformations à venir. Entre 50 % et 70 % de leurs macro-compétences associées (connaissance scientifique, etc.) devront être renforcées ou conduire à des spécialisations (achat d'énergie verte par exemple). A l'inverse, celles des métiers de l'installation-maintenance et de la fabrication ne devraient évoluer que de 10 à 30 %.

La formation continue sera un outil indispensable pour acquérir ces nouvelles compétences vertes. Mais, "les évolutions technologiques et réglementaires rapides, le caractère systémique de la transition complexifie l'identification des besoins de formation", constate l'Opco 2i.

La transition écologique engendrera une hausse des effectifs industriels, essentiellement des ingénieurs, chercheurs, agents de maîtrise ou techniciens supérieurs.

Source

Les Echos, 24/11/22