La chambre d'agriculture annonce 62 suppressions de poste

Dans un contexte de réduction budgétaire, la chambre d'agriculture adopte un plan d'économie qui se traduira par 62 suppressions d'emploi. Parmi les personnes concernées, 40 pourraient bénéficier de reclassement ou de départ à la retraite. Les difficultés financières rencontrées par la chambre régionale, employeur unique des 669 salariés bretons, s'expliquent en partie par la baisse importante des ressources fiscales de l'Etat. Entre 2015 et 2018, elle "est de l'ordre de 8,5 millions d'euros".

Quatre centres de formation fermeront prochainement. Les futurs professionnels seront formés par les lycées publics et privés et par les Maisons familiales. La chambre d'agriculture gardera la formation continue des agriculteurs. D'autres activités cesseront comme le conseil pour les bâtiments agricoles et le service communication.

Sur l'ensemble de la France, ces licenciements pourraient menacer 750 postes, sur les 8 200 que compte le réseau des chambres d'agriculture.

Source

Le Télégramme, 20/11/19 ; Ouest-France, 21/11/19