Insertion. Un restaurant éphémère pour recruter

L'antenne finistérienne des Clubs régionaux d'entreprises partenaires de l'insertion (Crepi) bouscule les codes du recrutement et propose, le 24 mars, aux restaurateurs à la recherche de salariés de se retrouver autour d'un dîner servi par une quinzaine de demandeurs d'emploi. Un job-dating aura lieu dans la foulée.

Avant d'entamer leur service, les demandeurs d'emploi sélectionnés bénéficieront de 2 séances de coaching dispensées par le Greta et l'Afpa afin qu'ils "réalisent une prestation aussi professionnelle que possible". 9 candidats et une dizaine de restaurateurs se sont d'ores et déjà inscrits mais Corinne Philbert, animatrice du Crépi 29, en "espère le double". Elle s'est inspirée d'une initiative mise en place en 2018 par le Crepi Côte d'Azur. Ayant fait ses preuves, l'opération a été dupliquée avec le même succès à Bordeaux et en Alsace.

Les restaurateurs finistériens peinent à recruter : l'an dernier, plus de la moitié des recrutements se sont avérés difficiles et "tous les métiers techniques de la cuisine et de la salle sont concernés" précise Hubert Jan, président de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) pour la partie restauration. Si "la filière apprentissage fixe 75 % des diplômés, dans les autres formations, 60 % des candidats au métier changent d'orientation". C'est pourquoi l'Umih 29 et l'Umih 56 s'apprêtent à expérimenter l'embauche de saisonniers venus du Maroc.

Source

Le Télégramme, éd. Quimper, 21/02/20