Insertion. Les éducateurs de la PJJ aident les jeunes à trouver leur voie

La Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) accueille, chaque année, à Guingamp, une quinzaine de mineurs ou de jeunes majeurs en conflit avec la loi, en rupture avec la société... Pendant 3 à 9 mois, encadrés et épaulés par Omar Abdelmoumene, François Le Dû, éducateurs, et Gurvan Florès, formateur en insertion chez Adalea, ils reprennent confiance en eux, adopte un nouveau rythme de vie et élaborent un projet professionnel.

Pendant 20 heures hebdomadaires, les jeunes bénéficient d'une remise à niveau scolaire et administrative (carte d'identité, carte Vitale...), de stages professionnels, de cours de code et de moments de vie en commun (préparer à manger, faire la vaisselle...). Côté découverte professionnelle, ils ont dernièrement participé aux chantiers d'insertion d'entretien des espaces verts de la commune de Plouisy ou des jardins partagés de Castel-Pic.

Un jeune actuellement accompagné est, après plusieurs stages, attiré par la cuisine. Il espère entamer une alternance. Un autre aimerait devenir mécanicien.

L'an dernier, 3 bénéficiaires sont entrés en apprentissage, 4 ont décroché le code de la route.

Le Conseil régional de Bretagne participe au financement de la démarche.

Source

Ouest-France, éd. Guingamp, 12/03/20