Insertion. En 5 ans, 200 jeunes des quartiers formés au métier d'annonceur sentinelle par Face Rennes

Les voies ferrées nécessitent de nombreux chantiers de modernisation et de réparation. Pour sécuriser le travail des professionnels intervenant sur les rails, des annonceurs sentinelles les avertissent, de jour comme de nuit, avec une trompe grande puissance, des drapeaux ou une torche très lumineuse, de l'arrivée imminente d'un train. Et informent dans le même temps, le conducteur du train de l'entrée dans une zone de travaux. Très rémunérateur (près de 3 000 euros/mois), ce métier peine à recruter du fait des conditions de travail (station débout prolongée, travail extérieur, mobilité géographique, très grande responsabilité...). 

Depuis 5 ans, la Fondation agir contre l'exclusion (Face) Rennes, sensibilisée à cette pénurie de main-d’œuvre, a formé près de 200 jeunes issus des quartiers prioritaires français. Sélectionnés après avoir notamment passé des tests médicaux et psychologiques, ils sont ensuite formés, de manière très intensive pendant 2 semaines, puis décrochent un poste. 

Anca Gautier, chargée de mission à Face Rennes indique que le "bouche-à-oreille fonctionne à merveille" sur cette formation et que les jeunes se positionnent spontanément dessus. Les stagiaires sont très majoritairement des hommes. Seule une dizaine de femmes a été formée depuis le début de la démarche.

Source

Le Télégramme, 29/09/20