Inégalités salariales. Un écart de 410€, entre les femmes et les hommes, après 11 ans d'ancienneté

Si, en 40 ans, la participation des femmes au marché du travail a progressé pour se rapprocher de celle des hommes (8 % d'écart entre les 2 sexes en 2018 contre 31 % en 1975), les carrières féminines se déroulent toujours différemment de celles des hommes, constate une étude de l'Insee. Pourtant, le début de vie active se passe mieux pour elles : en 2017, leur taux de chômage était inférieur de 4 points à celui des hommes, conséquence de la forte progression, en 40 ans, de leur niveau de diplôme.

Les écarts se creusent au fil des années : la progression des salaires avec l'ancienneté est beaucoup plus favorable aux hommes. Si l'écart salarial est en moyenne de 100€ en début de carrière, il passe à 250€ après 5 ans d'ancienneté et à 410€ après 11 ans. Un tel écart pourrait s'expliquer, en partie, selon l'Insee, par la maternité et le temps partiel féminin. Mais un écart de 70€ en début de carrière et de 230€ à partir de 11 ans d'ancienneté persiste entre les salariés à temps complet. Et il reste d'autant plus incongru que "les jeunes femmes ont plus souvent suivi des études menant à des niveaux de rémunération plus élevés que leurs homologues masculins", rappelle l'Insee.

Source

Les Echos, Le Télégramme, 14-13/11/19