Industrie. Près de 460 000 emplois directs menacés en France ?

Alors que la valeur ajoutée de l'industrie française a chuté de 28,5 % au deuxième trimestre 2020, le pire résultat depuis les évènements de mai 1968 (-20,7 %), l'UIMM a demandé à PwC de réaliser une étude sur les conséquences économiques et sociales de la pandémie sur le secteur.

Elle indique que l'industrie manufacturière française est la plus touchée d'Europe avec ses homologues espagnols et italiens. Selon ses projections, entre 187 000 et 463 000 emplois industriels directs français seraient menacés, à l'horizon 2022, si le Gouvernement ne mets pas en place un plan de soutien supplémentaire. Dans ce cas, autre conséquence, près de 80 000 emplois ne verraient pas le jour.

Autres risques : augmentation, cette année, des défaillances d'entreprises de 28 % par rapport à 2019 ; prises de contrôle des sociétés tricolores par des fonds d'investissement étrangers...

Le secteur le plus fragilisé est la métallurgie.

Source

Les Echos, 26/06/20