Industrie nautique. Un secteur dans l'attente d'un plan de soutien

Yves Lyon-Caen, président de la Fédération des industries nautiques (FIN), fait le point sur l'impact du Coronavirus sur ce secteur composé de différents métiers (industrie, services et commerce/tourisme). Le plus sévèrement touché est celui de la location de bateau. Et la reprise est lente du fait de la fermeture des frontières.

Si la maintenance a été sévèrement touchée, son activité reprend. Quant aux chantiers navals, ils ont pris du retard dans leurs commandes, retard qui les met actuellement en difficulté.

Comptant 5 500 entreprises et 43 000 salariés, le secteur espère bénéficier d'aides sectorielles, à l'instar de l'automobile ou de l'aéronautique, aides qui viendraient en complément à celles déjà activées depuis le début du confinement. L'appel de la filière auprès du ministère de l'Economie a été entendu : une partie des entreprises nautiques bénéficieront des mesures du plan tourisme. Mais reste la question de la relance, d'autant plus cruciale que nombre de chantiers exportent jusqu'à 90 % de leur production.

Source

Le Télégramme, 21/06/20 ; Ouest-France, 23/06/20