Industrie automobile. Renault convertit Flins à l'économie circulaire

En 2024, lorsque la voiture électrique Zoé arrivera en fin de vie, le groupe Renault cessera l'activité d'assemblage sur son site de Flins où travaillent actuellement 2 600 salariés et un millier d'intérimaires. Suite au plan d'économie du groupe, le site va être affecté à l'économie circulaire. Cette nouvelle orientation permettra de maintenir près de 3 000 emplois à l'horizon 2030.

La démarche s'articule autour de 4 pôles. Le premier œuvrera au reconditionnement des véhicules d'occasion, à la conversion de véhicules thermiques vers des énergies décarbonées, à la production de pièces rares... Le second recyclera les batteries électriques, le 3e rénovera des pièces mécaniques (moteurs, boites de vitesses, injecteurs) et enfin, le dernier pôle se consacrera à la recherche et au développement en matière d'innovation circulaire. Il proposera d'ailleurs un incubateur, un pôle universitaire et un pôle de formation. 

130 000 véhicules devraient être traités en 2030.

Source

Les Echos, 26/11/20 ; Le Monde, Le Télégramme, 27/11/20