Illettrisme. L'Amisep lance une formation "médiateur illettrisme"

Parce que repérer les personnes en situation d'illettrisme est compliqué, l'Amisep propose une formation pour devenir "médiateur illettrisme". Elle est destinée aux professionnels mais aussi aux bénévoles, salariés d'entreprise et autres professionnels pour qu'ils puissent intervenir auprès de ce public.

Leur rôle : "accompagner les personnes en situation d'illettrisme vers la formation, dans un parcours de réapprentissage des compétences de base" mais aussi développer leur confiance en eux et travailler leur autonomie", explique Renaud Denouel, formateur à l'Amisep.

Cette formation de médiateur de 3 jours, appréhende une démarche pédagogique centrée sur l'apprenant, ses compétences et son expérience afin qu'il "puisse rebondir et se projeter dans une vie professionnelle".

Le département du Morbihan est plus touché par l'illettrisme qu'au national (de 12 à 20 % contre 7 %). Pour Renaud Denouel, il s'agit "souvent de personnes qui ont été déscolarisées très tôt, voire jamais scolarisées" et quantifie le problème : "un jeune Morbihannais sur dix, entre 16 et 25 ans, se trouve en difficulté de lecture ou d'écriture".

Source

Ouest-France, éd. Vannes, 19/11/19