IUT. Disparition du DUT et de la licence pro au profit du BUT ?

Lors des Assises annuelles des IUT bretons, les 8 établissements ont débattu, avec les membres enseignants et administratifs des structures universitaires, du contenu des futurs programmes à mettre en place d'ici 2021 et notamment de la réforme du DUT et de la licence pro en Bachelor universitaire de technologie (BUT). Présenté au Conseil national de l'enseignement supérieur et de la recherche le 19 novembre, le BUT regrouperait les 2 années de DUT et l'année de licence professionnelle.

Jean-Luc Le Cam, directeur de l'IUT de Quimper, indique que le BUT "n'est pas la mise bout à bout de cursus d'enseignement pour en faire un diplôme commun. Cette transformation radicale s'est faite avec les représentants du monde professionnel. Il s'agit de faciliter l'insertion de nos étudiants dans le monde du travail". L'objectif : former des cadres intermédiaire de niveau bac+3, très demandés sur le marché du travail.

Qui pourra suivre un BUT ? Tous les futurs bacheliers. Les diplômés des lycées technologiques "auront la possibilité de s'arrêter au bout de 2 ans et de valider un DUT", précise Patrice Kermorvant, directeur de l'IUT de Vannes. "Des passerelles seront proposées pour ceux qui souhaitent poursuivre leurs études".

Le BUT sera proposé en alternance, articulé en modules de compétences pour "aller vers une pédagogie de projets avec les étudiants", complète Philippe Léon, président de l'IUT de Brest-Morlaix.

Plus de 1 000 universitaires ont récemment signé une tribune s'opposant à cette réforme. Les IUT bretons la valident car cette "évolution profonde [...] va permettre de mieux répondre aux besoins des étudiants et des entreprises".

Source

Ouest-France, Le Télégramme, 22-29-30/11/19