IAA. Les filières s'organisent pour travailler avec la restauration collective bretonne

Alors que chaque année 180 millions de repas sont servis en Bretagne en restauration collective (écoles, collèges, lycées et ehpad), les aliments ne proviennent pas forcément de Bretagne puisque "les règles de la commande publique interdisent le localisme", explique Gaëlle Gouerrou, chargée de mission "économie de l'achat public" au Conseil régional de Bretagne.

De ce fait, "selon leur importance, les appels d'offres peuvent même être européens" ajoute Pierre Karleskind, vice-président du Conseil régional de Bretagne chargé de la mer.

Aussi, pour disposer d'aliments plus locavores, le Conseil régional de Bretagne et l'Etat ont lancé en 2016 Breizh Alim, un projet collectif associant l'agroalimentaire et la restauration collective pour fournir du porc, du lait, des œufs et des produits de la mer.

Afin de sécuriser l'approvisionnement en produits de la mer, le Conseil régional de Bretagne lance un dispositif interportuaire afin d'avoir quotidiennement une vision globale des produits de la pêche bretonne disponibles dans les 13 criées de la région. Mieux organisée, la filière pourra mieux répondre aux appels d'offres, ajoute Pierre Karleskind.

Source

Le Télégramme, 11/01/18