IAA. Inquiétude des abattoirs

Dans les 4 jours suivant l'annonce des mesures de confinement, la demande en viande a bondi de 15 % indique Mathieu Pecqueur, directeur de Culture Viandes, syndicat représentant 70 % des entreprises du secteur. Mais une fois cette fièvre consommatrice retombée, les abattoirs ont dû faire face à une série d'annulation de commandes.

Ils ont réussi à répondre à la demande, malgré près de 10 % de salariés absents (garde d'enfants et quarantaine, surtout dans le Grand-Est). Les personnels habituellement en charge du conditionnement des produits pour la restauration ont été redéployés pour les remplacer.

Les abattoirs sont inquiets : la fermeture des cantines et des restaurant les privent d'un tiers de leurs ventes. Par ailleurs, les salariés sont inquiets face au discours du Gouvernement qui prône confinement et poursuite du travail. Enfin, la filière est dépendante de celle des transports et de la logistique (enlèvement des produits finis, des déchets...).

Source

Les Echos, 24/03/20