IAA. Agil'Agro ou la GTEC en pays de Cornouaille

L'industrie agro-alimentaire peine à recruter, souffrant d'une image dégradée associée à des gestes répétitifs et sans responsabilité. Pour améliorer cette situation et ne pas manquer de main-d’œuvre, 9 entreprises cornouaillaises (Criollo, France Poultry, Jean Hénaff, La Lampaulaise de Salaisons, MerAlliance Armoric, Monique Ranou, SBA, SBV et Yer Breizh) ont intégré le dispositif expérimental Agil'Agro, initié par la commission paritaire régionale emploi-formation (CPREFP) alimentaire et financé par l'Etat, le Conseil régional de Bretagne, Pôle emploi et Ocapiat.

Charles Bardon, l'animateur d'Agil'Agro, consultant chez HR Consultancy partners, indique qu'il permettra de mutualiser les moyens des entreprises pour recruter et intégrer de nouveaux collaborateurs.

Des opérations séduction auront lieu dans toutes les communes de Cornouaille dès janvier prochain pour aller au devant des personnes à la recherche d'un emploi.

Par ailleurs, des prêts de main-d’œuvre pourront avoir lieu entre les entreprises partenaires pour faire notamment face à des difficultés passagères, notamment les pics saisonniers d'activité. Prévue par le Code du travail, cette modalité permet à des salariés de réaliser, sans changer d'employeur, des missions dans une autre entreprise pour une durée maximale de 6 mois. Michel Le Bot, président de la commission paritaire et élu CFDT, souligne l'intérêt de cette solution pour former et maintenir l'employabilité des salariés de l'IAA qui ont, pour 70 % d'entre-eux, une qualification de niveau 5 ou inférieur.

A peine lancé, Agil'Agro fait déjà des émules. Il pourrait s'étendre au Nord-Finistère de même qu'au secteur de Pontivy dès 2021, si les premiers résultats sont concluants.

Source

Le Télégramme, 17/10/19