Hydrogène. 2 000 emplois directs en France, 45 000 en 2030 ?

Le 1er juin, Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique et solidaire a dévoilé un premier plan d'investissement en faveur de l'hydrogène. Le secteur, qui emploie actuellement, directement, 2 000 personnes en France pourrait créer, selon l'Association française de l'hydrogène et des piles à combustibles (Afhypac), 45 000 emplois d'ici à 2030.

De grands groupes industriels et certaines régions se positionnent sur ce qui pourrait être l'énergie du futur. Auvergne-Rhône-Alpes est notamment à la pointe avec son projet "Zero Emission Valley" qui prévoit 1 000 véhicules circulant à  l'hydrogène et une vingtaine de stations de rechargement.

Safran travaille à la création d'une pile à combustible pour les avions, Alstom veut faire rouler des trains à l'hydrogène, Engie développe une entité dédiée à l'hydrogène renouvelable... Mais des obstacles restent à lever comme le coût de production, le stockage de cette énergie nouvelle et la mise en place d'un plan de route cohérent garanti par les pouvoirs publics.

Les enjeux économiques et écologiques sont importants : selon une étude du cabinet McKinsey, en 2050, l’hydrogène pourrait générer 30 millions d'emplois dans le monde et réduire de 20 % les émissions de CO2.

Source

Ouest-France, 22/06/18