Hôtellerie-restauration. Près de 100 000 salariés manquent à l'appel

Depuis le début de la crise sanitaire, près de 100 000 salariés de l'hôtellerie-restauration se sont, faute d'activité professionnelle, mobilisés sur d'autres secteurs ou emplois. Les professionnels s'inquiètent de cette désaffection de 10 % de l'effectif total pour ces métiers passion. Seront-ils de retour pour la reprise ?

Si ceux partis découvrir d'autres métiers pour lutter contre l'inactivité retrouveront certainement le chemin des restaurants et des hôtels, rien n'est moins sûr pour les professionnels dont le départ a été motivé par des inquiétudes sur la santé financière de leur établissement. Hubert Jan, président de l'Umih, appelle à un accompagnement à la reprise, notamment pour les dettes antérieures à la crise sanitaire.
Les professionnels préparent malgré tout la reprise et recrutent des saisonniers, des apprentis et des stagiaires. Mais seront-ils assez nombreux pour faire face aux retrouvailles des Français avec les terrasses et les restaurants ? Le secteur souhaite être informé au moins 3 semaines à l'avance de la date de réouverture des hôtels-restaurants pour pouvoir s'y préparer.

Source

Le Télégramme, 20/03/21 ; Ouest-France, 15/03/21