Hôtellerie-restauration. 120 postes à pourvoir sur la Côte d'Emeraude

Selon les estimations de l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (Umih) 35, 120 postes seraient vacants dans les établissements de la côte d'Emeraude. En cause, le manque d'attractivité du secteur plombé par les préjugés sur ses horaires décalés, conditions de travail, salaire, difficultés d'accès au logement sur la côte... Pour battre en brèche ces stéréotypes, une douzaine de jeunes de l'Agence numérique de la Mission locale de Saint-Malo ont réalisé, avec le concours des professionnels du secteur, 4 vidéos décalées pour vanter ces métiers.

Elles ont été diffusées pour ouvrir le débat lors d'une rencontre organisée entre la Mission locale et les différents acteurs du secteur (employeurs, organismes de formation...).

Tous ont rappelé l'évolution positive des conditions de travail, les possibilités d'évolution professionnelle, les différentes aides mobilisables pour le logement, le permis de conduire, la santé, la garde d'enfants, la mobilité... Ils indiquent chercher des personnes formées ou à former, ayant l'envie d'exercer un métier de contact et de passion.

Source

Ouest-France, Le Télégramme, éd. Saint-Malo, 25-27/06/19