Grossistes des bars et restaurants. 100 000 emplois menacés et un accord d'activité partielle de longue durée

La fermeture des restaurants et des bars menace 100 000 emplois chez les grossistes. Leur situation est délicate, surtout pour ceux qui ne travaillent pas avec les prisons, les Ehpad ou les hôpitaux car, comme le rappelle Philippe Barbier, le président de la Confédération du commerce de gros et international (CGI), "plus de 99 % des cafés, brasseries et autres restaurants s'approvisionnent par notre intermédiaire".

Le CGI représente 150.000 entreprises qui emploient 970.000 salariés. 95 % d'entre elles sont de petite ou moyenne taille. Les pertes d'activité oscillent entre 50 %, au mieux, et 80 % pour les plus affectées.

Pour affronter la crise, la CGI négocie actuellement avec l'Etat un accord d'activité partielle de longue durée. Il devrait être signé le mois prochain et sera valable pour tous les professionnels français.

Source

Les Echos, 23/11/20