Grossistes de l'hôtellerie-restauration. Un consortium breton pour alerter sur leur situation

12 grossistes bretons des cafés-bars-hôtels-restaurants se regroupent dans un consortium pour faire entendre leur voix. Très impactés par la crise sanitaire et n'ayant pas de visibilité sur une reprise rapide, ils affichent des pertes importantes et s'estiment oubliés des mesures nationales de soutien économique. Beaucoup ne sont, en effet, pas éligibles au fonds de solidarité.

Les enjeux économiques sont conséquents : les signataires emploient plus de 1 300 salariés sur leurs 42 sites bretons et font vivre une centaine de sous-traitants.

Ils formulent des propositions telles que le maintien des exonérations de charges sociales en 2021, l’adaptation du fonds de solidarité aux réalités économiques de chaque société ou la prolongation des échéances de remboursement des prêts.

Source

Le Télégramme, 27/11/20