France. Vers la fermeture de sites Renault, dont Les Fonderies de Bretagne ?

Le constructeur automobile Renault a, pour la première fois depuis 10 ans, annoncé des pertes annuelles sur son exercice 2019. Il envisage un vaste plan de restructuration qui pourrait comprendre la fermeture de 4 sites dont Les Fonderies de Bretagne à Caudan dans le Morbihan (384 salariés), Choisy-le-Roi dans le Val-de-Marne (263 salariés) et l'usine de Dieppe (386 salariés).

Son usine de Flins (2 574 salariés), qui assemble la Zoé et la Nissan Micra, pourrait se voir confier d'autres activités.

Le groupe Renault, qui sollicite par ailleurs un prêt garanti par l'Etat de 5 milliards, doit annoncer le 29 mai son plan de restructuration qui doit aboutir à une économie de 2 milliards d'euros. Bruno Le Maire a par ailleurs insisté sur le fait que l'Etat était le premier actionnaire de Renault avec 15 % du capital, que cette aide n'était pas encore "signée" et Edouard Philippe d'ajouter : "Nous serons extrêmement attachés, voire intransigeants, à la préservation des sites en France".

Source

Les Echos, Le Télégramme, Ouest-France, 20-22-23/05/20