France. Redressement judiciaire pour Camaïeu

Entreprise de prêt-à-porter féminin, Camaïeu, a été placée en redressement judiciaire, pour une période de 6 mois, par le Tribunal de commerce de Lille. En difficulté suite à la crise des Gilets jaunes, l'entreprise a vu, avec la pandémie, son chiffre d'affaires chuter de 95 %, soit un manque à gagner de 162 millions d'euros. Et elle n'a pu obtenir de prêt garanti par l'Etat "pour surmonter ses problèmes de trésorerie".

Fondée en 1984, l'enseigne compte 634 magasins en France (832 magasins dans le monde) qui emploient 3 884 salariés. Début mars, l'enseigne travaillait déjà à "un plan de transformation" et à un "accord de financement avec les actionnaires et ses banques".

D'autres enseignes de l'habillement sont également dans la tourmente : La Halle, Naf Naf, André... et plus localement JB Martin à Fougères.

Source

Le Télégramme, Les Echos, Ouest-France, Le Monde, 27-28/05/20