Fonction publique. Une campagne de recrutement pour susciter des vocations

Les finances publiques peinent à attirer des candidats alors que les besoins en personnel sont conséquents et que de nombreux départs à la retraite se profilent. En Ille-et-Vilaine, la moyenne d'âge est de 50 ans, indique Hugues Bied-Charreton, directeur des finances publiques de Bretagne et d’Ille-et-Vilaine. Une campagne de promotion est en cours pour susciter des vocations.

Car, même si, l'an dernier, 162 personnes ont été recrutées en Ille-et-Vilaine et environ le triple au niveau régional, cela ne suffit à combler les manques. Comment expliquer une telle désaffection ?

Les métiers des finances publiques souffrent d'une image erronée. Ils sont souvent réduits au seul rôle d'inspecteur des impôts alors que les possibilités sont multiples et variées (gestion fiscale, conseil aux collectivités et aux entreprises, suivi du cadastre, etc.). Ils sont également techniques, exigeants d'être en relation avec les contribuables ou les collectivités.

La saturation de la filière formation entraîne de nombreux recrutements contractuels, qui conviennent parfaitement aux jeunes, parfois réticents aux CDI ou statut de fonctionnaire. Ce type de contrat permet par ailleurs de fidéliser les nouveaux agents et de les inciter à passer les concours une fois formés.

Source

Ouest-France, éd. Ille-et-Vilaine, 02/07/22