Fibre optique. Un chantier stoppé par le Coronavirus

Le Coronavirus a stoppé le plus grand chantier de France : l'installation de la fibre optique pour tous (30 millions de foyers) d'ici 2022. Avant la crise sanitaire, chaque jour, les opérateurs raccordaient quotidiennement, sur tout le territoire, 18 000 entreprises et particuliers. Etienne Dugas, président d'InfraNum, fédération des industriels du secteur, confirme qu'il "est de plus en plus difficile de travailler".

Pourquoi ? Parce que "le déploiement de la fibre repose sur une multitude de TPE qui n'ont qu'une ou deux semaines de trésorerie. Même si les chantiers publics ne sont pas officiellement arrêtés, c'est compliqué de continuer. Les magasins de matériel sont fermés, par exemple", indique un industriel.

Par ailleurs, de nombreux intervenants connexes à la pose (Enedis) se recentrent sur leur cœur de métier et sont impactés par le respect des gestes barrières (soudure et pose des fils, creusement des tranchées, relevés topographiques...).

Quant aux opérateurs télécoms, le chantier de la fibre n'est pas leur priorité. Ils se concentrent sur leurs prestations de services, la maintenance et la supervision des réseaux pour éviter la surchauffe.

Actuellement, 18 millions de raccordements ont eu lieu. Et si la crise sanitaire dure, il est possible qu'aucune connexion ne puisse être faite sur le second trimestre 2020.

Source

Les Echos, 25/03/20