Expert-comptable. Le conseil, l'avenir de la profession ?

La France compte 21 000 experts-comptables et 130 000 collaborateurs répartis dans 10 000 cabinets. Ces professionnels, qui accompagnent 2,5 millions d'entreprises, vont connaître de grands bouleversements dans leurs métiers, du fait de la numérisation de leurs activités (prélèvement à la source, facture électronique, déclaration fiscale préremplie pour la TVA...) et de la loi Pacte qui relève de 3,1 à 8 millions d'euros de chiffre d'affaires le seuil obligeant les entreprises à faire certifier leurs comptes par un commissaire aux comptes.

Problème : la grande majorité des cabinets d'expertise-comptable sont des petites structures exerçant également le métier de commissaire aux comptes. La profession craint donc de perdre 150 000 mandats sur les 220 000 actuels. Charles-René Tandé, président du Conseil supérieur de l'Ordre des experts-comptables, tempère l’inquiétude en rappelant que "l'impact sera réellement connu dans 6 ans, lorsque tous les mandats arriveront à leur fin et que l'on verra si les petites entreprises les renouvellent ou non".

Pour rassurer la profession, le législateur leur permet de s'orienter vers d'autres missions d'accompagnement, en encadrant les spécialisations choisies. Pour Charles-René Tandé, cette mesure "permettra aussi de rendre ce métier plus attractif auprès des jeunes".

Les gros cabinets s'organisent. Lire la suite.

Source

Les Echos, 28/02/20