Europe. Un plan pour soutenir les entreprises privées

La Commission européenne a présenté le 29 mai le volet de son olan de relance consacré aux entreprises privées. Magrethe Vestager, vice-présidente exécutive de la Commission annonce un soutien au capital des entreprises les plus fragilisées. L'objectif : sécuriser les investisseurs privés par ces garanties et par un soutien de la Banque européenne investissement (BEI).

Les besoins du secteur privé européen sont évalués à, au minimum, 720 milliards d'euros par an. Le mécanisme proposé par Bruxelles mobiliserait 31 milliards d'euros de garanties, somme qui pourrait grimper à 300 milliards d'euros avec la mobilisation espérée des capitaux privés.

Ce mécanisme européen viendrait en complément "de ce que certains Etats membres peuvent faire de manière temporaire", précise Magrethe Vestager.

En parallèle, "InvestEU", intégré au plan Juncker, passerait de 38 milliards d'euros de garanties à 75 milliards d'euros, dans l'espoir de mobiliser, par effet de levier, près de 1 000 milliards d'euros. Cette mesure permettrait de soutenir l'emploi, la croissance verte et les industries jugées stratégiques (santé, technologies environnementales et numériques, intelligence artificielle, blockchain, robotique, technologies quantiques, semi-conducteurs, stockage d'énergie, transport durable, hydrogène vert, biomédecine, nanotechnologies et matériaux avancés).

Source

Les Echos, 02/06/20