Entreprise. Les liquidations, en hausse, menaceraient 250 000 emplois

Selon le cabinet Asteres, les faillites d'entreprise augmenteraient, cette année, de 2,3 à 12,1 % et s'accompagneraient de la perte de près de 250 000 emplois. Un niveau jamais atteint "en vingt ans" selon Thierry Millon, directeur des études chez Altares. Cette hausse interviendra après un recul, artificiel, de 38 % en 2020 des destructions d'entreprises dû aux différentes aides activées lors de la crise sanitaire, à la récession et au surendettement.

Selon Asteres, le secteur de l'hôtellerie-restauration est très fragilisé. Les professionnels pourraient solliciter, auprès des tribunaux de commerce, 25 % de procédures en plus par rapport à 2019.

La "reprise" sera particulièrement surveillée. La réouverture des commerces signe aussi la fin des aides de l'Etat et la maintien des entreprises dépendra du retour des clients et de la consommation.

Les mandataires et administrateurs judiciaires ont un rôle à jouer pour accompagner et conseiller les entreprises en difficulté. Ainsi, 39 % des procédures de redressement permettent d'éviter une liquidation. Sur les 230 000 emplois menacés, en 2019, seuls 73 000 ont réellement été détruits.

Source

Le Télégramme, Les Echos, 08/04/21 ; Ouest-France, 14-17-18/04/21