Enseignement supérieur. Quelle rentrée pour les étudiants ? Un appel à projets pour l'hybridation des formations

Frédérique Vidal, la ministre de L'Enseignement supérieur, était à Brest le jeudi 4 juin 2020. Elle explique comment elle voit la reprise des cours dans l'enseignement supérieur en septembre 2020 : la rentrée sera un mixte ou hybride entre présentiel et distanciel "à organiser par chaque établissement". L'Etat vient d'ailleurs de lancer un appel à projets "Hybridation des formations" pour les accompagner.

La reprise au premier semestre de l'année universitaire 2020-2021 n'est pas remise en question pour la ministre, même si elle évoque quelques retards dans la reprise pour certains établissements du supérieur. Mais elle précise que cette rentrée se fera dans des conditions sanitaires difficiles. Le tout présentiel n'est plus possible, ni obligatoire d'où la nécessité d'"innover pédagogiquement". Les cours magistraux pourraient être acquis "à travers internet et des outils numériques". Les travaux pratiques réalisés en "petits groupes en présentiel" dans l'établissement. Une organisation à décider et à trouver par chaque structure et équipe pédagogique, "ça ne se décide pas dans le bureau de la ministre".

Frédérique Vidal rappelle notamment l'indispensable interaction entre l'étudiant et les professeurs. Concernant les néobacheliers, elle imagine "une dynamique d'accompagnement [...] par d'autres étudiants, les plus anciens qui prennent soin des nouveaux".

A noter, des appels à manifestation d'intérêts vont être prochainement lancés pour mutualiser des formations à distance. Les Campus connectés seraient associés à la démarche.

Source

Ouest-France, éd. Brest, Le Télégramme, 04-06/06/20