En manque de candidats, la Fonction publique territoriale travaille son attractivité

Selon le baromètre de Randstad France, 49,2 % des collectivités territoriales sondées envisagent de recruter prochainement, notamment pour pallier les départs. Mais la tâche est ardue : six collectivités sur dix indiquent rencontrer fréquemment des difficultés à embaucher contre 39 % l'an dernier. Si la tension est forte dans la filière technique (66 %), elle l'est également pour l'intégration de travailleurs sociaux, de secrétaires de mairie ou de policiers municipaux.

Pour travailler leur attractivité, les collectivités territoriales misent notamment sur les primes (45,2 % des répondants), la qualité de vie au travail (36,2 %) mais aussi les opportunités de mobilité interne, le télétravail ou le développement de l'apprentissage et de l'alternance.
Elles espèrent que les 27 propositions, émises en début d'année, pour rendre la fonction publique plus attrayante ne resteront pas lettre morte. Il faut également, selon Murielle Fabre, maire (DVD) de Lampertheim et secrétaire générale de l'Association des maires de France (AMF), mieux communiquer sur la diversité des 250 métiers qui composent la fonction publique territoriale.

Source

Les Echos, 22/09/22