Emploi : l'Etat au secours de l'automobile

Pour aider un secteur d'équipementiers et sous-traitants de plus en plus touché par des difficultés de trésorerie, les baisses de plans de charge et les plans sociaux, Dominique de Villepin donne un coup de pouce à la formation et à l'innovation. La filière devrait au total recevoir 400 millions d'euros sur les 3 ans à venir.

Source

Les Echos, Le Télégramme de Brest, 30/11/2006