Emploi breton. Quelles mutations sur 30 ans ?

Une réduction de l'emploi productif breton et un boom des emplois de la sphère présentielle (services aux personnes, administration locale, bâtiment, action sociale...) voilà les principales conclusions de l'Insee Bretagne sur l'évolution de l'emploi breton entre 1982 et 2011.

L'étude précise que bien que l'emploi productif breton se soit réduit sur la période observée (-5 %), il a mieux résisté qu'au niveau national où l'on observe un recul de 9 %. L'emploi de la sphère présentielle, porté par la démographie et le tourisme, a progressé de 52 % en Bretagne contre 45 % au national. Ce secteur représente d'ailleurs actuellement plus de 65 % des emplois bretons contre 54 % en 1982 et ce, malgré la mauvaise conjoncture du bâtiment.

La Bretagne connaît des disparités territoriales concernant l'évolution de ses emplois : Morlaix, Fougères, Guingamp, Lannion et Carhaix sont les bassins où l'emploi productif a le plus décliné. Les bassins de Rennes, Vitré et Vannes, très tertiarisés, sont ceux qui ont gagné le plus d'emplois sur la période dans les deux sphères d'activités productives et présentielles.

Image : © alexcartes - L'Express

Source

Le Télégramme, 21/02/15