Egalité. La réduction des inégalités entre les sexes augmenterait le PIB mondial de 11 800 milliards de dollars selon McKinsey

Le cabinet McKinsey Global Institute a réalisé une étude détaillant le gain de richesse mondial qui pourrait voir le jour si une réelle égalité entre les femmes et les hommes existait : 11 800 milliards de dollars à l'horizon 2025. 10 leviers d'actions ont été identifiés, allant de la lutte contre les violences faites aux femmes à l'accès au travail rémunéré, aux postes de direction, à l'éducation, à la représentation politique...

Le gain pour la France serait de 300 milliards de PIB supplémentaires (+ 10 %). Et la théorique perspective d'une parité planétaire totale engendrerait selon Mc Kinsey, un gain de 28 000 milliards de dollars.

Le chemin à parcourir est en encore long : si les femmes représentent la majorité au niveau mondial des diplômés de l'enseignement supérieur, elles sont 655 millions de moins que les hommes à être engagées dans le monde du travail et ne contribuent que pour 37 % au PIB mondial. Et les femmes sont 195 millions de plus que les hommes à être en situation d'illettrisme.

L'enquête, basée sur 95 pays représentant 93 % de la population mondiale et 90 % du PIB mondial, structurée autour de 15 indicateurs de parité, précise que 40 pays ont des niveaux d'inégalités élevés ou extrêmement élevés, notamment en Inde, Asie du Sud-Est, Moyen-Orient et Afrique.  Si, en Europe de l'Ouest, la parité est atteinte dans l'éducation et les soins, les inégalités persistent dans l'accès des femmes aux postes de direction, dans le partage des tâches domestiques, la représentation politique et les violences subies.

Les auteurs de l'étude, qui démontrent une corrélation entre l'équité professionnelle et l'équité de la société, insistent sur le rôle majeur que peuvent jouer les entreprises. 

Source

Les Echos, 14/10/15