Economie. Rennes sévèrement touché par le confinement

La pandémie aura impacté "l'économie rennaise à un niveau jamais connu en temps de paix", selon L'Agence d'urbanisme et de développement intercommunal de l'agglomération rennaise (Audiar) qui s'est penchée sur la situation après le confinement.

Dès les quinze premiers jours du confinement, les contrats courts et les intérimaires ont particulièrement été touchés. La zone d'emploi "a perdu 2,8 % de ses effectifs, soit 7 300 actifs dont 5 000 intérimaires à fin mars". Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté de 7 %. Au deuxième trimestre, les catégories B et C ont basculé en A, s'ajoutant à l'envolée du chômage. Les nouveaux diplômés sont également en difficulté et peinent "à trouver un emploi en raison de la crise". Alors que la situation économique sur le bassin rennais était stable "avec un taux de chômage [...] au plus bas : 6 %" au premier trimestre 2020.

Les chiffres d'affaires des entreprises ont dégringolé de 51 % en mars et de 75 % en avril.

Les aides publiques déployées en Ille-et-Vilaine s'élèvent à 2 milliards d'euros "dont 1,825 milliard d'aides de l'Etat à la trésorerie".

Dès juin, cependant, l'Audiar note que le bâtiment "repart avec vigueur" : 98 % des chantiers retravaillent et 95 % de l'emploi est de nouveau reparti.

Source

Ouest-France, éd. Rennes, 08/09/20