Economie. Les difficultés de recrutement freinent le dynamisme brétillien

Selon la CCI 35, les indicateurs économiques brétilliens passent au vert au 3e trimestre 2021 et "c'est une première depuis fin 2019". Le BTP et l'industrie connaissent une très nette reprise. Elle est plus modérée pour le commerce et les services. 23 % des entreprises du département ont recruté au cours du trimestre.

Mais les difficultés d'approvisionnement (bois, acier, composants électroniques...), qui concernent 70 % des entreprises du BTP, 46 % de l’industrie, 40 % du commerce et 20 % des services, freinent ce dynamisme.

La pénurie de main-d’œuvre est également un frein et 42 % des entreprises ont du mal à recruter. Le BTP, à la recherche d'électriciens, de couvreurs, de maçons, de menuisiers, de peintres et de plaquistes, est le plus sévèrement impacté. Le commerce manque quant à lui de vendeurs, d'opticiens et de salariés de l'hôtellerie-restauration. Les coiffeurs, conducteurs routiers, informaticiens, comptables et paysagistes font également défaut dans les services.

Source

Ouest-France, 22-23/11/21