Economie circulaire. Bientôt une formation de technicien valoriste proposée par l'Université Bretonne du Réemploi

La Bretagne compte 80 structures du réemploi, dont une cinquantaine de recycleries-ressourceries. Porté par des considérations écologiques et sociétales, le réseau est en plein développement : le nombre de ressourceries a, par exemple, triplé depuis 2017 indique Émilie Besnier, de la Chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (CRESS). Afin de valoriser les compétences de leurs équipes, une formation de technicien valoriste est en cours d'écriture.

L'objectif : mettre en lumière les différentes compétences mobilisées par ces professionnels, qu'elles soient relationnelles (contact avec la clientèle, les déposants) ou techniques (connaissance des matériaux, des produits, des diverses normes de sécurité, etc.).

Ce titre professionnel de niveau 4, certifié par France Compétences, se déroulera sur près de quatre mois et comportera un tiers de théorie et deux tiers de pratique. Financée par la Région, l’Ademe, les Opco (Opérateurs de compétences agréés) et Pôle emploi, la formation débutera au printemps prochain avec une douzaine d'apprenants. Elle sera dispensée par l'Université Bretonne du Réemploi qui verra prochainement le jour à Rennes ou à Brest, précise Émilie Besnier.

Le réseau breton du réemploi fonctionne avec 3 500 bénévoles et 674 salariés en équivalent temps plein, dont 346 en CDI.

Source

Ouest-France, éd. Rennes, 12-19/11/22