EMR. En 2030, l'éolien et l'hydrolien devront produire le quart de la consommation électrique bretonne

Lors de la conférence mer et littoral qui s'est tenue le 3 mars, l'Etat, le Conseil régional de Bretagne, des associations environnementales, de pêcheurs, de professionnels se sont fixés l'objectif du quart de la consommation électrique actuelle produite, en 2030, par les énergies marines renouvelables. Ils ont déterminé 3 zones propices à l'implantation de l'éolien et de l'hydrolien :

- le Fromveur, au large d'Ouessant est adapté pour l'hydrolien, les retours de la société Sabella étant positifs sur le fonctionnement et la production de leur hydrolienne (entre 0,5 et 1 MW). Une zone plus grande, permettant l'installation de plusieurs machines, pourrait permettre de produire 250 MW.

- deux autres secteurs, de l'ouest de Belle-Ile au sud de Groix et de Saint-Pol-de-Léon jusqu'à Bréhat, sont jugés intéressants pour l'installation d'éoliennes flottantes. Des parcs devraient voir le jour entre 2023 et 2030. 

Des appels d'offres vont être lancés l'an prochain. L'impact de ces installations sur la pêche et l'impact du Brexit sur les modalités de pêche sont en cours d'analyse.

Source

Le Télégramme, 04/03/17