EMR. 30 % de l'électricité européenne produite, en 2050, par les éoliennes offshore ?

Où en est l'Europe au niveau du déploiement des éoliennes offshore ? Actuellement, elle dispose d'un parc d'une capacité totale de 20 gigawatts, essentiellement produite au Royaume-Uni (8,2 GW), en Allemagne (6,4 GW), au Danemark (1,3 Gw), Belgique (1,2 GW) et aux Pays-Bas (1,1). La production française est très marginale, s'élevant à 0,002 GW, au même titre que la Norvège (0,002) et juste derrière la Suède (0,003).

Les éoliennes offshore européennes ne fournissent, pour l'instant, que 1,5 % des besoins électriques européens. Un rapport de WindEurope, association représentant le secteur éolien à Bruxelles suggère que la production pourrait passer à 30 % en 2050 si l'aménagement de l'espace maritime était revu. Objectif : atteindre une production de 450 GW, dont 380 GW dans l'Atlantique, la mer du Nord et la Baltique, endroits les plus propices au déploiement des éoliennes maritimes. Cependant, plus de la moitié de leurs espaces n'est pas actuellement disponible. En effet, les éoliennes doivent partager l'espace avec la pêche, la navigation, les eaux militaires et les aires marines protégées.

WindEurope invite les gouvernements à "se demander si toutes les zones d'exclusion sont strictement nécessaires". Dans l'absolu, les côtes atlantiques françaises pourraient, selon WindEurope, produire jusqu'à 40,5 GW en 2050. la production serait de 17,4 GW sur la côté méditerranéenne. Le pays ne compte, pour l'instant, aucune exploitation industrielle.

Pour atteindre les 450 GW, il faut investir dans les infrastructures acheminant l'électricité produite vers les réseaux européens. Le montant des investissements dans les réseaux offshore devraient donc "passer de moins de 2 milliards d'euros en 2020 à 8 milliards en 2030" puis à 15 milliards annuels entre 2030 et 2050, projette WindEurope.

Source

Les Echos, 03/12/19