Dialogue social. La négociation, apanage des grandes entreprises ?

La Dares fait le point sur la négociation collective, entre 2014 et 2016, dans les entreprises de plus de 10 salariés du secteur marchand et associatif. Elle démontre que la pratique de la négociation, qui aboutit très majoritairement à la signature d'accords, est l'apanage des plus grandes entreprises. Parmi les entreprises dotées d'institutions représentatives du personnel, 96 % de celles ayant plus de 500 salariés ont mené au moins une négociation durant la période écoulée contre 62 % pour les 50-100 salariés et 23 % pour les moins de 20 salariés.

L'étude indique que les banques et assurances, tout comme l'immobilier et l'information-communication sont les secteurs les plus enclins à négocier, à l'inverse du commerce, des hôtels-cafés-restaurants et de la construction. A leur décharge, ces 3 derniers secteurs concentrent beaucoup de petites entreprises ne disposant pas d'institutions représentatives du personnel.

Les négociations ont notamment porté sur les salaires, l'égalité professionnelle et les conditions de travail, thèmes imposés par la loi.

Source

Les Echos, 26/02/19