Développement durable. Les exploitants laitiers du pays de Fougères engagés dans la démarche Eco-méthane

En partenariat avec la Chambre d'agriculture d'Ille-et-Vilaine et l'association Bleu-Blanc-Coeur, le pays de Fougères, l'un des principaux territoires laitiers brétiliens, s'est engagé dans la démarche Eco-méthane. 25 exploitations laitières volontaires sont impliquées. L'objectif : modifier l'alimentation des vaches et réduire ainsi de 15 % leurs émissions de méthane.

Cette démarche est salutaire pour l'environnement puisque "le méthane, issu de la rumination des vaches, représente plus de 50 % des gaz à effet de serre d'une exploitation laitière", indique Jean-Pierre Pasquet, éleveur à Châtillon-en-Vendelais et co-président de l'association Bleu-Blanc-Coeur

Depuis peu, le pays de Fougères a décidé de valoriser financièrement les agriculteurs laitiers impliqués. Grâce aux fonds européens, il leur attribuera 15 € par tonne de CO2 économisé afin de reconnaître leurs efforts. 100 000 € sont débloqués sur 3 ans pour inciter tous les éleveurs du territoire à adhérer au dispositif. L'objectif est d'en atteindre 200 d'ici 2020. Le territoire compte 1 750 exploitations agricoles dont près de 60 % sont spécialisées en production laitière.

Le Canada, le Japon, Israël, l'Espagne ou la Suisse sont également engagés dans Eco-méthane. Le pays de Fougères est toutefois la première collectivité de France à impulser cette démarche.

Source

Ouest-France, 20/01/18