Développement durable. La filière de biométhanisation peine à décoller en France

Lancée en France en 2014, la filière de biométhanisation française peine à décoller. Fin 2016, la France ne comptait que 26 installations produisant du biogaz réinjecté dans les réseaux sous forme de méthane, selon le Panorama du gaz renouvelable édité par les promoteurs de la filière  (GRDF, GRTgaz...). L'an dernier, seules 9 nouvelles installations ont été mises en service contre 11 en 2015 et 3 en 2014.

Les difficultés de la filière résultent de la complexité de montage des projets et de la difficulté d'obtenir des financements. Alors que la programmation pluriannuelle de l'énergie a fixée, pour 2023, un objectif de production de 8 térawattheures, l'an dernier, la France n'a produit que 215 gigawattheure. Par ailleurs, la loi de transition énergétique a déterminé pour 2030 un objectif de 10 % de gaz renouvelable injecté dans les réseaux. Un seuil qui semble difficile à atteindre au vu des résultats actuels.

Cette année, une trentaine de nouvelles installations devraient voir le jour, suivies d'une cinquantaine l'an prochain. Chiffres qui font dire à Jean-Louis Bal, président de Syndicat des énergies renouvelables, que "la dynamique est lancée".

Source

Les Echos, 23/02/17