Détenu. Fermeture du chantier de placement extérieur de Bubry

A la fin du mois, le Morbihan fermera, à Bubry, entre Lorient et Pontivy, le dernier chantier de placement extérieur qu'il proposait aux détenus depuis plus de 20 ans. Géré par l'Amisep, il permettait de les remobiliser vers l'emploi en leur proposant d'entretenir des espaces verts et de réaliser des travaux de maçonnerie. Il n'accueille actuellement que 2 ou 3 détenus, ce qui rend son coût "beaucoup trop conséquent", estime Marie-Line Hanicot, directrice interrégionale des services pénitentiaires. D'autant plus que le chantier ne peut, de nouveau, briguer les subsides du Fonds social européen (FSE).

Le site continuera de vivre en accueillant, dès janvier 2020, en vue d'un accompagnement spécifique, des adolescents de 14 à 20 ans en situation de handicap psychique, et notamment des personnes atteintes de troubles autistiques. Le financement sera supporté par l'Agence régionale de santé (ARS).

L'action d'insertion et de remobilisation des détenus morbihannais se poursuit via le dispositif Dedans-dehors proposé à Lorient. Disposant de 12 places, toutes actuellement pourvues, il débute en détention, dans le cadre de la semi-liberté, et se prolonge à l'extérieur, une fois la peine purgée. Il a déjà permis à d'anciens détenus de décrocher un emploi.

Les 2 autres chantiers morbihannais de placement extérieur ont fermé en 2013 (zoo de Pont-Scorff) et en 2016 (Belle-Ile).

Source

Ouest-France, éd. Lorient, 07/12/19