Dépendance. Vers une organisation et structuration de la filière "Silver économie"

La France compte actuellement 15 millions de personnes de plus de 60 ans et 1,8 million de plus de 85 ans : ils seront respectivement 22 millions et 4,8 millions en 2050. Le vieillissement est une opportunité économique et sociale, un levier d'évolutions industrielles et de services notamment, selon serge Guérin, sociologue et professeur à l'ESC management school.

Pour bien aborder cette révolution, les professionnels du secteur se professionnalisent, notamment ceux de l'aide à domicile, pour gagner en visibilité. L'aide à domicile se répartit actuellement en 70 % de particuliers-employeurs, 20 % de familles sollicitant des réseaux associatifs et 10 % de professionnels privés.

Plus largement, les acteurs de la Silver économie se fédèrent pour rendre la filière plus attractive et répondre aux besoins à venir : près de 300 000 emplois, non délocalisables et  durables, à créer à l'horizon 2020. Pour y parvenir, le Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées (Synerpa) a signé des accords de partenariat avec la Fédération française des services à la personne et de proximité (Fédésap) et le syndicat des entreprises de la Silver économie, Asipag. Leurs enjeux immédiats : développer la formation et la professionnalisation des salariés via des parcours professionnels transverses et un travail sur la convention collective, applicable depuis le 1er novembre à toute entreprise de services à la personne.

Source

Les Echos, 27/11/14