Démission pour reconversion. 25 000 bénéficiaires depuis fin 2019

Mesure phare de la loi "Pour la liberté de choisir son avenir professionnel", l'ouverture aux démissionnaires des droits chômage a bénéficié, depuis sa mise en œuvre fin 2019, à 25 000 personnes pour un montant total de 150 millions d'euros d'allocations.

Freiné dans son lancement par la crise sanitaire, le dispositif, très encadré, décolle enfin : selon l'Unédic, 12 000 personnes l'ont activé l'an dernier.

Une tendance que confirme Stéphane Giboudaud, directeur général de Transitions Pro Auvergne-Rhône-Alpes, dont la structure a étudié, entre janvier et juillet de cette année, 2 258 dossiers (+21 % en un an) dont 97 % ont été acceptés. Ces pourcentages sont représentatifs de la moyenne nationale de toutes les commissions paritaires, indique-t-il.

Qui sont ces démissionnaires ? Âgés en moyenne de 40 ans et issus de toutes les catégories socioprofessionnelles, ils sont plus souvent des hommes. Ils souhaitent se reconvertir dans les services, le commerce ou l'artisanat et, souvent, aspirent à créer leur entreprise. En Auvergne-Rhône-Alpes, les 3/4 des demandes relèvent d'un projet entrepreneurial, "avec ou sans formation, mais avec beaucoup de potentiel", analyse-t-il.

Source

Les Echos, 19/08/22 ; Ouest-France, 22/08/22